vendredi 13 mai 2016

Symbole universel et intemporel

Le symbole de l'Arbre de Vie
représente différentes qualités et vertus comme la sagesse, la force, la protection, la bonté....

Il est également considéré comme un symbole de création.

Il assure la protection, permet une production abondante de fruits et de ce fait, la régénération.

le chêne

Les Celtes de l'Antiquité
pensaient que les arbres avaient des pouvoirs en fournissant nourriture, abri et  chaleur.

Les Racines de l'Arbre de Vie
étaient considérées comme le fondement de la vie.

Le Tronc de l' arbre
joignant racines et branches, était associé au monde terrestre.

Les branches de l'arbre
en rattachant le monde souterrain le plus profond qu'atteignent ses racines
au ciel le plus haut qu'atteignent les extrémités de ses branches
étaient le lien entre les différents mondes.

Posté par Lloas à 09:45 - - Permalien [#]
Tags :


vendredi 20 décembre 2013

Il a écrit...

étoiles_Hélias

Quand on laisse mourir le feu de Noël, il n'y a plus qu'un moyen de le rallumer.
C'est d'aller chercher le feu des étoiles.

Pierre-Jakez Hélias

Posté par Lloas à 09:26 - - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 11 octobre 2012

Le laboureur de terre

Le laboureur de terre n'a jamais obtenu, au cours des siècles, la considération qui devrait naturellement être due à sa mission de pourvoyeur de nourriture. Il a toujours été relégué dans les plus basses couches du Tiers Etat. Il fait nombre, c'est tout, et anonymement, Jacques Bonhomme. Les livres d'histoire en parlent à peine et c'est là une constatation qui m'a frappé de bonne heure. Déprisé, même riche, par les classes dites supérieures qui commencent aux minables petits employés à col de celluloïd, déjà renié par les marchands de quelque chose qui sortent de son rang. Le coupeur de vers, le lourd-des-sabots, le plouc, le bouseux, n'est jamais à l'aise hors de son clan. Et son clan, il préfère y rester pour ne pas se gêner ni gêner les autres.

Pierre-Jakez Helias

 

le cheval d'orgueil

 

 

 

Le cheval d'orgueil (Editions Terre Humaine Poche)  

Posté par Lloas à 12:22 - - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 6 juillet 2011

PlaisirS

La Bretagne est un bras de granit et de landes, « finis terre », où, dans un dernier effort, le continent se jette dans la mer. Genêts battus par les vents, ciels bleus délavés par les tempêtes de Noroît, maisons aux toits d’ardoises, ces écailles de nuages qui ne brillent que sous la pluie, flottilles de bateaux qui rentrent au port dans un tourbillon de mouettes, les cales pleines de sardines.
La cuisine bretonne prend son inspiration à deux sources : la cuisine paysanne de l’intérieur, avec châtaignes et cidre nouveau, fars salés ou sucrés, crêpes de froment ou de blé noir, lait ribot, charcuterie, « fricot » au coin du feu, gibier, truites farios des ruisseaux et des lacs.
Le long des côtes c’est la cuisine des pêcheurs qui domine : poignées de bigorneaux noirs et luisants comme des pierres, palourdes finement striées de bleu et d’ocre, huîtres charnues, maquereaux fuselés comme des flèches d’églises, daurades aux nageoires hérissées. Le noble homard croise l’humble sardine, et l’on y trouve au détour d’un étal quelques trésors bien gardés : ormeaux nacrés, pouces-pieds à l’étrange physionomie, oursins ou couteaux.
La Bretagne c’est aussi la patrie du beurre, dont l’onctuosité demi-sel accompagne coquillages et poissons, viandes, fruits, légumes et desserts.
C’est également une terre où la douceur relative du climat océanique permet de faire pousser de nombreux fruits et légumes : choux-fleurs et artichauts, oignons de Roscoff, haricots cocos de Paimpol, fraises de Plougastel.
Au nord on y boit le cidre des Celtes et le poiré, le « chouchenn », l’hydromel breton ainsi que depuis une dizaine d’années des bières bretonnes issues de brasseries artisanales. Certaines bières présentent la particularité d’être brassées à partir de blé noir..
Au sud on boit le Muscadet et le Gros-Plant nantais, ainsi que des vins de cépage, Gamay, Cabernet, Grolleau gris ou rosé.
Enfin, depuis toujours, la Bretagne est séparée en deux par une ligne verticale à peu près à la hauteur de Vannes. A l’ouest la Bretagne « bretonnante » où l’on parle breton, à l’est le pays Gallo, où l’on parle (parlait) le Gallo, une langue romane distincte du français qui s’est développée dans la région. Gallo veut dire… breton en Gallo.

Extrait de l' Introduction à « Cuisine de Bretagne » de Christophe Certain cuisine_bretonne

Posté par Lloas à 10:13 - - Permalien [#]
Tags :

mardi 9 février 2010

Par A...... plus B.......

_TRANSE EN DANSES_

Créations 

du Bagad Men Ha Tan,

de Doudou N'Diaye Rose Junior

et du Cercle Giz'Kalon de Quimperlé

"Les loups"

http://www.youtube.com/watch?v=0ixJrc7EvJA&feature=player_embedded

"Plin"

http://www.youtube.com/watch?v=8WmPZHy3rKg&feature=player_embedded

"L'homme rouge"

http://www.youtube.com/watch?v=KmtCGgjDZ3w&feature=player_embedded

"Galicienne"

http://www.youtube.com/watch?v=HGnkjCsQh3o&feature=player_embedded

Posté par Lloas à 12:07 - Permalien [#]
Tags : ,