mercredi 18 mai 2016

La demoiselle ancestrale du Cantal

Image du jour 17 mai XVI

La Salers
robe acajou _ poil frisé _ cornes en lyre
Rustique et Maternelle

vache salers noire

et en robe noire...

Dans les années 1850, Tyssandier d'Escous est reconnu comme le fondateur de la race Salers.
Le standard de la race Salers a été défini pour la première fois dans les années 1900.

Mais...

On retrouve sa trace au travers de peintures préhistoriques de la Caverne de Lascaux.

La Salers à Lascaux

Merci au site: Vincent Rodde Bienvenue chez Vincent RODDE

Posté par Lloas à 09:05 - - Permalien [#]
Tags :


vendredi 11 décembre 2015

Dansons la Vie Ensemble..

66 scènes de vieux films synchronisés
Musique "Uptown Funk" de Mark Ronson et Bruno Mars
Réalisation Nerd Fest UK

Dansons la vie ensemble

 

 

Merci au  Blog " Mômes"

Posté par Lloas à 10:35 - - Permalien [#]
Tags :

vendredi 31 juillet 2015

Re...trouvailles

40fb4ee8Plaisir d'enfance...

Germaine Bouret, dessinatrice

Avec l'aimable autorisation des Éditions Germaine Bouret  Germaine Bouret

c767b4032a4c2adb598720b4

Merci à Liane  Dentelles de papier DENTELLES DE PAPIER

Posté par Lloas à 13:24 - - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 23 décembre 2013

Cadeau de Noël...

 

 

rockwell_norman_l_atelier_du_pere_noel
L'atelier du père Noël_Norman Rockwell
Illustrateur _1895-1978_ Peintre du naturalisme américain (courant de Edouard Hopper)

Célèbre pour avoir illustré de 1916 à 1960 les couvertures du magazine "Saturday Evening Post"
journal familial et populaire américain qui offre systématiquement à ses lecteurs
une couverture illustrée présentant une scène de la vie quotidienne.

Il a illustré, également, les romans de Mark Twain comme "Tom Sawyer"

Le style de Norman Rockwell se doit d’être fidèle à la réalité
et le réalisme de ses illustrations est proche de celui de la photographie. 
À ce respect du sujet s’ajoute le regard de l’artiste, ou plutôt le clin d’oeil teinté d’humour.

Source:  Histoire-d-arts

Lloassignature

Posté par Lloas à 08:11 - - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 22 décembre 2013

La barbe du Père Noël

pere_noel_dort

Père Noël ! s'écria le chef des lutins en ouvrant la porte de la chambre où dormait le vieux bonhomme. Réveillez-vous, nous sommes au mois de décembre. Il faut songer à vous préparer...
- Quoi ? Déjà ! fit le père Noël en bâillant...
- Levez-vous, reprit le lutin, sinon vous ne serez pas prêt à temps pour faire la tournée des cheminées. Pensez, il faut nettoyer votre grand manteau, cirer vos bottes, rassembler vos rennes, ouvrir les lettres de tous les enfants qui vous ont écrit, emballer les cadeaux, charger votre traîneau...

pere_noel_se_l_ve Oh là là ! dit le père Noël en quittant péniblement son lit.
Quel travail ! Il faisait si bon sous les couvertures...
- Courage, père Noël, je vous ai apporté du café bien chaud.
Le père Noël but rapidement son café, puis se dirigea vers l'armoire dans laquelle étaient rangées ses affaires. Il en sortit un manteau tout chiffonné et des bottes pleines de poussière, qu'il tendit au lutin.
- Veille à ce que ma tenue soit impeccable. Pendant ce temps, je vais à la recherche de mes rennes et lire mon courrier...

pere_noel_lit_son_courrier

Durant des jours et des jours, une grande activité régna alors dans le ciel.
La nuit de Noël, le chef des lutins retourna voir le père Noël. Il aida celui-ci à endosser son manteau, à enfiler ses bottes, puis reculant de quelques pas, il lui dit :
- Tournez-vous... Pas mal, pas mal ! ajouta-t-il en s'agenouillant pour arranger un pli du manteau, avant de grimper sur une chaise pour dissimuler une mèche de cheveux qui dépassait du bonnet du père Noël... Tout me semble parfait... Il n'y a que votre barbe qui, cette année encore, me semble bien trop longue...

pere_noel_et_sa_barbe- Tu crois ? interrogea le père Noël en jetant un coup d'œil dans son miroir...
- Oui, si longue même que vous risquez de tomber en marchant dessus. Ça doit faire des mois et des mois que vous ne vous êtes pas rasé... Ce n'est pas très sérieux. Ça ne fait pas très soigné. Ne bougez pas...
Il revint quelques minutes plus tard avec une grande paire de ciseaux, installa le père Noël sur un fauteuil de nuages, et commença à couper très délicatement sa barbe...

neigeDes millions de petits poils blancs s'envolèrent aussitôt dans le ciel, sous les yeux amusés des lutins qui s'étaient rassemblés pour assister au spectacle.

 

Sur la terre, au même instant, un petit garçon qui n'arrivait pas à s'endormir, écarta les rideaux de sa chambre.

pere_noel_et_la_neige

Soudain, il aperçut, émerveillé, les premiers flocons voltiger dans la nuit et recouvrir peu à peu la campagne...
Un sourire apparut sur ses lèvres. Il se précipita pour réveiller sa sœur.
- Lucie viens voir, c'est magnifique : il neige ! Là-haut on est sans doute en train de couper la barbe du père Noël... Chouette, ça signifie qu'il va venir bientôt.

enfants_endormisRecouchons-nous pour l'attendre...

Source: Contes.biz

Lloassignature

Posté par Lloas à 10:50 - - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 26 décembre 2012

Un bon vieux...utile

Intérieur avec la mère de l'artiste_Vilhem Hammershoi_Vers 1889_StockholmPeinture:Vilhelm Hammershoi,

Intérieur avec la mère de l’artiste, vers 1889,

 

Le tablier de Grand-Mère...

Souvenez-vous ...

Le principal usage du tablier de Grand-mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela :

Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.

Il servait pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau

Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des enfants timides .

Et quand le temps était frais, Grand’ Mère s’en emmitouflait les bras.
Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois.
C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes :

Après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.
En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l’arbre.
Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

A l’heure de servir le repas, Grand’ Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu’ils devaient passer à table.
Grand’ Mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse.

De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.
Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.
Source Cartes Postales AnciennesCartes postales anciennes

Posté par Lloas à 10:48 - - Permalien [#]
Tags :