Lloas

Acueil Blog XIV

Posté par Lloas à 07:05 - Permalien [#]


mardi 1 septembre 2015

Rentrée des classes

Doisneau_Les Ecoliers de la rue Damesme_1956
Photo: Robert Doisneau

J'ai croisé dans la rue
Des enfants inconnus

Des enfants qui boudaient
Des enfants qui rêvaient
Des enfants qui pleuraient
Des enfants qui riaient
Des enfants qui traînaient
Des enfants qui dansaient

Mais ils ne m'ont pas vue
Leurs pas allaient tendus

Envahis qu'ils étaient
De toute leur importance
Qui fait de la Rentrée
Un grand jour de l'enfance.

Lloassignature

 

 

 

Posté par Lloas à 09:10 - - Permalien [#]
Tags :

lundi 31 août 2015

Jours de Rentrée

Et août va finir
Septembre va venir...

Mon cartable tout neuf
Aux cliquetis d'argent
La cour des retrouvailles
Un peu intimidées
Le sifflet rassembleur
Le rang qui se construit
Le couloir des manteaux
Un loquet qui se tourne
Une porte qui s'ouvre
L'odeur de l'encre mauve
De poussière de craie
Les bureaux alignés
Le tableau noir d'ardoise
L'estrade qui résonne
Sous le pas assuré
De notre institutrice
Le brouhaha d'entrée
Un bonjour engageant
Et puis ce grand silence...

Où tout commence...

Vous, mes jours de Rentrée
Où êtes-vous passés?

Lloassignature

François Cavanna_Sur les murs de la classe

Album "Sur les murs de la classe" Editions hoëbeke_octobre 2003
Textes de   François Cavanna    et de nos auteurs de la Communale

Posté par Lloas à 08:49 - - Permalien [#]
Tags :

mardi 25 août 2015

Il a écrit...

La vie_Coelho

Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort.

Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue.

La vie c'est le train, ce n'est pas la gare.

Paulo Coelho

 

Posté par Lloas à 11:59 - - Permalien [#]
Tags :

jeudi 6 août 2015

Coin de bistrot

Coin de bistrot

Le soleil est cuisant
La chaleur est pesante
L'air est étouffant
Et la langue pendante

Mais le beau regard bleu
En vague d'océan
Efface l'astre feu
Tout naturellement

La tasse est noire café
Le verre est blanc raisin
L'ombre est complicité
Et les sourires sans fin

Et le Coin de bistrot
S'accumule de mots
Protègeant  la douceur
D'un frais moment du coeur.

Lloassignature  6 août An XV, pour Nini

Posté par Lloas à 20:19 - - Permalien [#]
Tags :

lundi 3 août 2015

Baudelaire et Picasso

.../...Au bout, à l’extrême bout de la rangée de baraques, comme si, honteux, il s’était exilé lui-même de toutes ces splendeurs, je vis un pauvre saltimbanque, voûté, caduc, décrépit, une ruine d’homme, adossé contre un des poteaux de sa cahute ; une cahute plus misérable que celle du sauvage le plus abruti, et dont deux bouts de chandelles, coulants et fumants, éclairaient trop bien encore la détresse.


Partout la joie, le gain, la débauche ; partout la certitude du pain pour les lendemains ; partout l’explosion frénétique de la vitalité. Ici la misère absolue, la misère affublée, pour comble d’horreur, de haillons comiques, où la nécessité, bien plus que l’art, avait introduit le contraste. Il ne riait pas, le misérable ! Il ne pleurait pas, il ne dansait pas, il ne gesticulait pas, il ne criait pas ; il ne chantait aucune chanson, ni gaie ni lamentable, il n’implorait pas. Il était muet et immobile. Il avait renoncé, il avait abdiqué. Sa destinée était faite.

Charles Baudelaire

Le vieux saltimbanque (extrait)

Le Spleen de Paris (Editions Poésie/Gallimard)le_spleen_de_Paris 

Le repas frugal_Pablo Picasso_1904

Le repas frugal_estampe_1904

Pablo Picasso

Posté par Lloas à 11:12 - - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 2 août 2015

Lecture amie

une Amie

Une amie qui vous lit
C'est la vie
Qui vous suit

Une amie qui vous lit
C'est la vie
Qui vous dit

Qu'une amie qui vous lit
C'est la vie
Qui vous aime.

Lloassignature 2 août An XV, pour ElleS

 

 

 

Posté par Lloas à 11:59 - - Permalien [#]
Tags :

samedi 1 août 2015

...vague et joyeux murmure...

.../...
— L’armoire était sans clefs !… sans clefs, la grande armoire !

On regardait souvent sa porte brune et noire…
Sans clefs !… c’était étrange !.., on rêvait bien des fois
Aux mystères dormant entre ses flancs de bois,
Et l’on croyait ouïr au fond de la serrure
Béante, un bruit lointain, vague et joyeux murmure…
.../...

Arthur Rimbaud

Extrait "Les étrennes des orphelins"

Editions Garnier-Flammarion Rimbaud garnier flammarion

Posté par Lloas à 11:39 - - Permalien [#]
Tags :